Un nouveau pensionnaire

Publié le par nathasarah

Bonjour à tous,
je reprends la plume (enfin le clavier) pour vous présenter le nouveau pensionnaire de la maison, arrivé hier chez nous à cause de la bétise, de la méchanceté criminelle de certains êtres humains qui se disent évolués...
Hier, en milieu d'après midi, le zado me téléphone d'une voix totalement affolée (allez hop, encore un coup de sang pour la maman angoissée que je suis) pour me raconter la chose suivante:
"Maman, c'est terrible, il y a un bébé chat miniature qui est tout seul dehors, ça fait 3 heures qu'on le surveille de loin, mais on sait pas d'où il vient, il tremble et il a l'air d'avoir peur et faim, qu'est ce qu'on fait ?"
Rassurée (à moitié seulement car pas trop idiote, je me doutais déjà de ce qui allait suivre), je conseille aux 3 zados réquisitionnés sur ce coup là par le mien de zado d'aller frapper à toutes les portes du quartier, peut être quelqu'un a-t-il perdu un petit d'une portée (ouf, ils ont beau être perdus pour eux même, ils ont encore une âme pure pour aider ceux qui en ont besoin, même s'il s'agit d'un mini truc qui n'a pas encore de nom).
Une demie heure plus tard, mon zado me rappelle, bien entendu, personne ne revendique le mini truc emmitoufflé dans le sweat du zado qui lui se gèle :
"Il est à personne ce bébé chat ? comment ON fait ? il arrête pas de pleurer, Maman, on fait quoi ?"
Bin devinez quoi ? je ne suis même pas sure que c'est moi qui ait dit "Ramène le à la maison".
Quoi qu'il en soit, mini truc est arrivé moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, protégé par un zado transfiguré. Un rapide coup d'oeil me fait douter de l'âge du chaton, vraiment très jeune et probablement à peine sevré. Comme nous devions aller chez le véto pour vacciner Miss chaussette qui prend ses premieus cours d'éducation, nous embarquons toute la clique chez mister piquouze.

verdict une demie heure plus tard après une grosse colère du véto (pas contre nous) : mini truc a moins d'un mois et serait surement mort dans la nuit si nous ne l'avions pas récupéré... d'où regard larmoyant et bombage de torse du zado qui me fait comprendre que si je cherche à le lui reprendre, je vais me faire mordre



Alors voilà, nous avons donc un nouveau minou (j'en voulais plus et avais refusé d'en reprendre un il y a moins d'un mois chez la marraine du zado), et je me remets doucement d'une nuit blanche à donner le biberon à 2 heures et quelques du matin et à surveiller miss Chaussette qui voudrait bien jouer aussi mais dont les papattes sont un peu trop puissantes pour l'instant.

je vous donnerai des nouvelles au fur et à mesure de l'arche de thalie (va falloir penser à mettre un écriteau sur le portail pour dire qu'il n'y a plus de place)

Publié dans Vie de tous les jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NightWind 21/10/2009 10:55


Oui, malheureusement, ce sont des choses qui arrivent bien trop souvent... On prend une minette, on oublie de la faire opérer (ou on ne le fait pas parce qu'on trouve que c'est trop cher et que ça
ne sert à rien parce que minette est une fifille bien élevée) et lorsque l'instinct et la nature (qui n'en ont que faire de la soi-disant bonne éducation de minette) reprennent leurs droits, on se
débarrasse des chatons par des moyens tous plus imaginatifs et barbares les uns que les autres...
Heureusement, tout le monde n'est pas comme ça, et le tit bout de minou que voici a eu la chance de tomber sur un z'ado qui a du coeur, et sur sa maman qui lui a offert un foyer plein d'amour.
Plein de papouilles sur le petit bidon tout doux du "mini truc", et un gros bisou à toi et à ton z'ado.


Nokomis 17/10/2009 10:13


C'est génial quand même d'avoir donner une seconde chance a ce petit bout d'chou de même pas 1 mois. Il avait de quoi etre furax le véto surtout qu'il doit voir cela assez souvent.Pour te dire, ici
dans les montagnes les paysans jettent les chatons dans des sacs pour les balancer dans des riviere (je te dit pas en montagne comme elle sont froide ...humhum)Ben un jour je suis parti a la
montagne me promener, et j'ai entendu des tout petit "miaouw miaouw" c'etait un bébé chaton frigorifé qui remonter une pente d'herbe qui donner sur une riviere, a coté un pont ... j'ai vite fais le
lien. On la ramener a la maison mais mon "pere" n'a pas voulu qu'on le garde. (bref je te passe le scénario mélodrame" on la ammener chez le vétérinaire et une gentille famille la adopter.
Tout sa pour dire qu'hélàs sa arrive trop souvent et que quand le chaton est sauver de justesse je penses qu'il t'en sera reconnaissant toute sa vie. Attendez vous a avoir plein de calins et de
ronrons alors!


Luna 16/10/2009 18:36


Oh ! Petit bout de chou ! Qu'il est mignon.
Et bien, te voilà avec une nouvelle boule de poils.
Comment peut-on laisser cette pauvre petite chose toute seule dans le froid, abandonnée dehors. Ca me fend le coeur.
Heureusement que ton zado était là.
Plein de calins au petit minou.