Rentrée des classes...et autre

Publié le par nathasarah

Bonjour à tous et à toutes,

Voilà plusieurs semaines que je n’ai rien écrit sur ce blog que j’affectionne pourtant, ne serait ce déjà que par vos visites qui me font parfois me sentir moins seule, perdue dans ce monde de brutes selon l’expression consacrée. Ce n’était pas par manque de volonté mais plutôt parce que les évènements se sont enchainés de manière assez rapide.

 

070-kalcif-rentree-scolaire Tout d’abord, la rentrée de Zadosicien : premier contact avec ses camarades de classe sous la forme de « le premier qui m’emm*** je me l’encadre ! », certes je n’apprécie pas vraiment mais vu ce qu’il a traversé l’an passé, je peux comprendre qu’il prenne les devants, d’autant plus que cela n’a pas suffi à certains qui l’affublent de commentaires des plus désagréables allant de « sale gothique » (à priori, il ne faut pas aimer le noir ni les styles vestimentaires particuliers), de « immonde vampire » (à cause d’un manteau long qui n’a rien de vampiresque du tout, faut qu’ils arrêtent de regarder les séries à deux balles tous autant qu’ils sont) et, ce qui là fait bondir Zadosicien systématiquement, de « fils de p*** », comme il me l’a dit, ce n’est pas pour lui que ça le met en colère mais pour moi (je garde pour moi, comme un cadeau, le reste de ses commentaires). Franchement, je ne comprends pas la majorité de ces enfants-préadolescents qui pour la plupart viennent d’entrer en sixième et qui ne trouvent rien de plus intelligent que de défier des plus âgés ! Non mais franchement, ils sont inconscients, d’autant que la majorité sont de petites tailles et absolument pas battis pour en découdre avec d’autres bien plus grands qu’eux (je ne parlerai pas de maturité, là visiblement, ils en sont totalement dépourvus !). Ils iront ensuite se plaindre d’avoir mangé le gazon du collège de force, et là ce sera à nous de prouver que Zadosicien n’est pas un méchant garçon, juste un ado excédé par la méchanceté et la bêtise de certains…

Enfin bon, je ne referai pas le monde aujourd’hui, je soutiens mon Zadosicien du mieux que je le peux, en lui conseillant la prudence pour ne pas avoir d’ennui, cette année est capitale, il refait sa 4ème pour avoir un dossier le meilleur possible pour enfin pouvoir entrer dans ce lycée professionnel qui tient lieu de terre promise pour lui. En ce qui concerne ses professeurs, pour le moment, tout va bien, il a retrouvé certains de l’an dernier qui semblent décidés à lui donner une seconde chance, peut être ont-ils vu tout de suite les changements qui se sont opérés en lui (franchement, il faudrait être myope pour ne pas s’en rendre compte). D’autres professeurs ont fait leur apparition, connus de noms, notamment la professeur d’histoire qui aura eu toute la fratrie de la maison. Zadosicien fait des efforts pour travailler régulièrement et faire tous ses devoirs, ça c’est une nouveauté pour lui et pour nous, au point qu’après une année de « j’en ai rien à f*** » voilà à présent une période de « il faut que j’y arrive », « mais bon sang, comment on fait ? »… il a maintenant une telle envie de réussite qu’il en arrive à s’angoisser, à prendre les choses à cœur au point de se trouver pas forcément mieux que l’an passé, fort heureusement ce n’est pas dans le même contexte et le fait de pouvoir répondre oralement en cours (au moins ça lui prouve qu’il a réussi à assimiler quelques connaissances) devant les regards ébahis des nouveaux arrivants lui redonnera confiance peu à peu.

En dehors de ça, il reste à Zadosicien à s’adapter à une autre nouveauté qui me concerne mais implique toute la famille : j’ai de nouveau un emploi !

anpe Après une grosse frayeur relative à mes finances, mine de rien, les mois passants et les obligations de dépenses (comme la rentrée par exemple), les moyens à dispositions ont fini par devenir insuffisants et un appel téléphonique du banquier m’a vite ramenée à la réalité en me tirant du lit juste avant la rentrée. Il m’a fallu renoncer à un déplacement en Bretagne et je n’ai pu participer au mariage de l’un de mes frères, la mort dans l’âme… après plusieurs candidatures pour différents postes en accord avec mes conditions physiques (j’ai fait en sorte de rester raisonnable pour pouvoir assurer un maximum de temps), j’ai fini par être contactée par deux entreprises en même temps, chacune pour des remplacements, peu importe finalement, un travail est un travail, le tout est qu’il dure suffisamment longtemps pour assurer un retour à des finances plus saines et dans le pire des cas (je reste lucide là aussi) permettre une meilleure indemnisation lorsque ces remplacements seraient arrivés à leur terme.

 Donc, ce lundi, entretien dès 9h du matin, avec réponse annoncée pour le mercredi suivant… pour ceux qui me connaissent un peu, vous vous doutez bien que le compte à rebours s’est mis en route tout de suite et passé mercredi midi, je n’y croyais plus ! Alors que j’étais en compagnie de ma Sœur d’Ame, via msn, en train de douter et de constater ce que je pensais être un échec de plus, le téléphone sonna pour m’apprendre que finalement je recommençais à travailler dès le lendemain matin !

 

clo.jpg Et me voilà alors en train de me retrouver dans le même état que Zadosicien la semaine précédente, juste avant la rentrée : vais-je y arriver ? comment m’organiser ? et toutes les questions idiotes ou non qui surviennent dans ces cas là !

Finalement, au bout de deux jours, je suis plutôt rassurée : Zadosicien semble s’adapter à ce nouveau fonctionnement (heureusement je travaille à un quart d’heure de la maison), même s’il n’a pas beaucoup de temps à midi, entre les trajets et le temps nécessaire pour manger (il refuse la cantine), il n’y a que deux jours où cela sera quelque peu chronométré. En ce qui me concerne, j’ai pu constater avec soulagement que mes neurones fonctionnent encore correctement, même si je n’ai qu’une envie, celle de dormir, en rentrant, je me dis qu’il faut accepter d’avoir un temps d’adaptation pour retrouver le rythme qui sera la mien désormais, tout du moins pour presque un an et demi, la personne que je remplace désirant prendre un congé parental après la naissance à venir de son troisième enfant. D’ici là, le crédit de la maison sera terminé, j’espère que mon Zamour aura pris enfin la décision de se faire soigner pour de bon (prothèse d’épaule et de genou nécessaires), nous pourrons alors envisager l’avenir encore différemment. Pour l’heure, nous allons soutenir de notre mieux Zadosicien pour qu’il puisse préparer son avenir avec succès, aider autant que faire se peut notre fille, surnommée Tornade ou Crevette, qui reprend elle aussi ses études pour obtenir un master et peut être aussi notre fils ainé, Barbare, qui est en attente de réponse pour une formation complémentaire à celle qu’il possède aujourd’hui.

Voili, voilà les dernières nouvelles de notre quotidien, somme toute rien d’extraordinaire, identique à la vie de tout un chacun avec ses joies, ses déceptions, ses espoirs et avant tout autre chose, le plus important à mes yeux, l’affection qui nous lie les uns aux autres et nous permet de nous soutenir pour avancer vers demain, les uns à coté des autres…

abc.jpg

 

 

Publié dans Vie de tous les jours

Commenter cet article

Kat-NightWind 10/09/2010 21:26


Finalement, cette rentrée s'annonce sous de bons augures, malgré les divers coups de stress. Il ne reste plus qu'à souhaiter de tout coeur que cela continue comme ça, que tout le monde trouve
rapidement le rythme de croisière, et que la tribu se dirige enfin vers un avenir plus paisible, et bien mérité :)


Christine 10/09/2010 18:10


J'espère que ton travail te plaira, et pourquoi pas qu'il aboutira à un contrat plus long pour mettre du beurre dans les épinards comme on dit!


Bisous