Maman perdue...

Publié le par nathasarah

larmes.jpg
Et voilà, il est presque 16 h et je comprends enfin la raison du mal être qui me tient depuis plusieurs jours, plus encore depuis ce matin…


Z’ado vient de repartir avec sa petite amie, bouleversée elle aussi. Une nouvelle fois, Z’ado ne sait plus où il en est ! Alors que je me bats depuis des semaines pour le soutenir dans ce qui était jusqu’à encore hier son projet d’avenir professionnel, le voilà qui rentre, fatigué, les cernes sous les yeux, la gorge serrée, et m’annonce d’une voix, qui trahit toute sa crainte de me faire de la peine, qu’il ne veut plus faire la formation choisie depuis quelques mois à grands renforts de « c’est cela que je veux ! »…

Certes la période de l’adolescence est une période difficile pour les z’ados mais bon sang de bonsoir, du coté des parents, il faut quand même bien reconnaître que ce n’est pas non plus une partie de plaisir !

 

mère filsAlors il est vrai que lui et moi avons toujours eu des rapports plutôt fusionnels (je savais quand il avait pleuré ou eu des problèmes avant même de le récupérer à la sortie de l’école) et une fois encore, j’ai partagé son mal être du moment sans comprendre à l’avance ce qui allait se passer. J’avoue que je pensais honnêtement que nous avions perdu ce lien si particulier depuis l’épisode cataclysmique de la rentrée. Bref, là n’est pas mon propos…


Que faire pour lui qui refuse, nous refuse le droit de nous inquiéter pour lui ? à mes questions des plus douces possibles, il me répond qu’il ne sait plus où il en est, que tout le monde lui dit qu’il fait une bêtise en se dirigeant vers une filière professionnelle (mais qui est ce tout le monde ?), qu’il fera un bac classique, mais dans quel domaine il n’en sait rien. Enfant martyrisé par le système scolaire, il a tout à fait conscience du fait que la vie n’est pas simple mais ne parvient pas à se raisonner à faire ce qu’il faudrait alors qu’il répond qu’il sait… Z’ado n’a jamais su rentrer dans le moule et semble vouloir le faire, ce qui m’inquiète encore plus finalement car je sais qu’il va souffrir. Ai-je le droit cependant de ne pas le laisser faire ? Certainement pas, cela serait aller contre mes convictions, contre mes choix de toujours respecter les personnalités de chacun de mes enfants. Je pensais avoir pas mal dégusté avec Miss Tornade qui est aujourd’hui une charmante jeune femme, mais là pour le dernier de la fratrie, il semble que ce soit encore autre chose ! Chaque enfant est différent me direz-vous, tout à fait d’accord, mais honnêtement j’avoue tomber des nues, Z’ado était un ange et personne ne se doutait qu’il deviendrait un ange torturé à ce point par ces difficultés que Mme Dolto appelait le complexe du homard…

maman.jpgSa souffrance est ma souffrance, son incertitude me plonge dans une incertitude plus grande encore, les interrogations se bousculent dans sa tête quant à son avenir, dans la mienne sur mes méthodes d’éducation… est-ce que finalement je n’aurai pas dû faire comme nos parents et décider à sa place des choix assénés à coups de pieds aux fesses ? Non, je m’en veux rien que d’y penser !


Mon regard se pose sur sa veste oubliée là, et je m’interroge encore et encore, la gorge nouée sur mes inquiétudes, sur ses inquiétudes…

 

Z’ado me dit qu’il faudrait qu’il double sa classe de 4ème, mais lui en laissera-t-on la possibilité ou sera-t-il diriger directement en 3ème pour être finalement éjecter du système scolaire comme « élément perdu pour la société », vous pensez que je suis peut être un peu dure mais je l’ai déjà vécu avec le Barbare (fils aîné) qui passait de classe en classe avec à peine 10 de moyenne générale, il faut croire qu’il est très mal vu d’être très intelligent et très mature (non je n’exagère pas, aucun des trois n’a correspondu au moule pré formaté attendu par l’éducation nationale…) et encore moins bien vu de ne pas se plier à ce qui est demandé… alors que Z’ado, Barbare et Miss Tornade ont toujours su ce qu’ils voulaient faire de leurs vies, ils ont toujours entendu dire que c’était du grand n’importe quoi ! Si Barbare et Miss Tornade, plus encore, ont su résister à la pression, il semble ne pas en être de même avec Z’ado dont la sensibilité extrême a été mise à mal par les doutes et les critiques incessantes de tous ces adultes, je ne fais pas une généralité et parle seulement de ceux auxquels il a à faire.

ado amoureuxJe repense au regard de Miss Chérie qui me faisait un signe en partant, tenant par la main Z’ado qu’elle a réussi à convaincre de prendre ses affaires pour faire son travail pour lundi en sa compagnie, et tout d’un coup je prends conscience que cette demoiselle plus âgée, plus posée que lui, pourra peut être l’aider à se trouver, que cet amour d’adolescent pourra peut être faire des merveilles là où mon amour de mère ne parvient plus à l’atteindre, plus de la même manière, non pas qu’il ne m’aime plus, ça je le sais, mais parce qu’il se veut grand et se refuse à nous décevoir son père et moi, « vous avez assez de problèmes comme ça » dit-il…

Z’ado veut être grand, choisir sa destinée, son avenir, tout en étant perdu à force de se chercher et à mon tour… je suis perdue…


triste.jpg

Publié dans Vie de tous les jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 24/01/2010 18:03


c'est difficile aujourd'hui pour un z'odo de trouver sa position, pour nous la vie était différente, moins de possibilité, moins de choix, moins de frivolités, bref moins de tout. les pauvres ils
sont perdus devant tant à leur portée ! comment veux tu qu'il sache prendre une direction plutôt qu'une autre.
je te comprends et je le comprends !
j'ai été moi même maman d'ado (aujourd'hui chacha presque 21 ans et anthony 26 ans) je vais y repasser avec tite léa 10 ans ! notre métier de maman est super difficile ! il faut s'adapter à notre
temps , pour moi c'est la plus grande difficulté, lutter contre tout cet "extérieur" qui nuit à notre enfant ! lutter en permanence, surveiller, faire attention, les tentations sont grandes. et
quand on a un ado mal dans sa peau on sait combien c'est fragile que leur destin bascule !
tu as bien sur tout mon soutien par le coeur et les pensées
gros bisous


NightWind 24/01/2010 11:25


Pas facile d'être z'ado, et pas facile d'être maman de z'ado. Comme je te l'ai dit, de toutes manières, il n'y a pas urgence, nous ne sommes que fin janvier (le creux de l'hiver, le moment où il
est difficile d'avoir le moral) et il y aura sans doute d'autres retournements de situation et de changements d'avis avant que ton z'ado doive réellement choisir. Je ne vais pas parler du système
éducatif ici (même si j'en aurais long à dire, étant au courant de ce qui s'y passe...), mais je connais ton z'ado et je pense qu'il aura du mal à rentrer dans une case bien formatée, quoi qu'il
arrive. Je pense que le meilleur conseil qui soit, pour toi, en l'occurrence, c'est de l'écouter comme tu le fais, de lui donner ton avis de maman, et de le laisser faire son choix au bout du
compte. Mais surtout, que ce choix soit le SIEN, pas celui de quelqu'un d'autre (et surtout pas celui d'un administratif aigri qui a oublié qu'il travaillait avec des êtres humains et qui cherche
davantage à suivre les directives officielles qu'à savoir ce qui est le mieux pour ton crapouille...). C'est un choix difficile qu'on demande aux z'ados à un moment où, justement, ils ne savent
plus qui ils sont ni où ils vont. Mais quoi qu'il arrive, c'est sa vie et son avenir et il ne doit pas céder à la pression des uns et des autres, le meilleur choix qu'il puisse faire est celui de
son coeur, il n'y a que comme ça qu'il sera motivé pour travailler à ce qu'il veut faire...


liliane 24/01/2010 10:53


coucou Nat,
tu sais , ton fils se cherche en tant qu'ado, c'est normal, à cet age là, difficile de trouver sa voie, mais il ne faut pas qu'il écoute pierre, paul, jacques, il faut qu'il écoute sa voie
intérieur, il sait que tu es là en tant que Maman, et Siréna à raison dans sa phrase "pleine de bon sens".
A ces jeunes, le corps enseignant leur donne trop de pression et pas toujours de bons conseils, et automatiquement ils ne savent plus où ils en sont, ils doutent.
Ne t'inquiète pas, il va la trouver sa voie et tout va s'arranger. Il sait au fond de lui que tu es de bon conseil et que tu es là pour l'aider. Ne te fais pas trop de soucis, je sais que c'est
difficile pour une maman, mais vous allez y arriver ensemble.
un problème a toujours une solution !
je te fais des gros bisous ainsi qu'à ta tribu. Que la force vous accompagne tous ensemble.


siréna 23/01/2010 23:00


coucou nath,
je ne connais que trop bien cette situation pour l'avoir vécu... en tant que z'ado justement...
Et je peux remercier mes parents qui ont toujours etaient là pour me soutenir, même si part moment ils devaient pensais le contraire, ma mere etait là pour m'ecouté et me faire réfléchir sur ce que
je voulais vraiment, me demandant de m'occupé de mon avis et pas ce des autres (y compris des profs pas toujours attentionner)
J'ai souvant cacher ce qui se passer réellement a l'école (même les classe suppérieure) pour ne pas les inquiètés, mais quand j'en avais assez de garder tous pour moi, ils etaient là et
m'écouter... j'avais toujours une oreille prêtes a écouter mes deboires!
J'ai réusi a passer le cap, comme beaucoup et je sais que je suis revenu de loin mais je ne sui spas là pour parler de moi...
Ton fils, passe une période difficile (l'adolescence) dans une periode de crise (qui quoi qu'on a dise nous touche plus que l'on ne le croit)... Il faut lui laisser le temps de prendre ces marques
ces nouveaux repère et être toujours là pour l'écouter le rassurer, et lui faaire comprendre quand il va trop loin! Un ado a surtout besoin d'être écouter mais quand lui le déside...
Je me permet de te mettre une phrase que l'on ma dite un jour sans la déformé (désolé mais la changeais couperais tout son charme) "tu t'en fou des autres, plus tard ce n'est pas eux qui
t'appporterons les sous, fais ce que toi tu veux, les autres c'est des cons!"
c'est une phrase pleine de bon sens...

Gros bisous nathalie, à toi et ta famille. Ne doute jamais de tes capacités de maman, car tu fais de ton possible et c'est ce qu'il y a des mieux!!!
je t'envoie toute la tendresse et le réconfort que je peux... ne pert pas confiance


Noko-Plume 23/01/2010 19:57


Ton z'ado semble vouloir grandir sans vous faire de peine à toi et son papa. Le système scolaire est parfois bien difficile et les parcours qui s'offre aux élèves parfois pas évident. Si tu savais
par quoi je suis passer et mon frère. Au final nous avons repris la fac à 25 ans tous les deux. C'est pour dire que les choses ne sont jamais figé et que l'on peut toujours changer d'avis. Moi j'ai
voulu rentrer dans le monde du travail quand j'étais en seconde, j'ai abandonner mes études et j'ai travailler pendant quelques années (des petits boulot alimentaire) ... ce qui m'a fait réfléchir
sur ce que je voulais ou que je ne voulais pas.
Bisous à toi et ne t'inquiète pas trop je suis sure que les choses vont bien se passé.