IRP3D : Réunion de travail annulée pour cause d'intempérie

Publié le par nathasarah

31102010b En dehors des petits riens qui font notre vie de tous les jours, nous tentons tant bien que mal de continuer d’avancer notre projet, et il faut avouer que ce n’est pas toujours très simple !

Nos vies professionnelles étant très chargées, nous ne pouvons nous retrouver que le dimanche, en moyenne une fois par mois, tous rassemblés sur la table de la cuisine qui sert pour l'instant de base de travail, sauf quand le destin, ou la météo en l’occurrence, en décide autrement !

Ainsi, notre réunion de travail du weekend dernier a été repoussé, notre Miss 3D, Laura, ayant une montagne de travail en rapport avec ses cours d’infographie, un investissement pour son avenir et celui de notre projet, la pauvre n’a plus de temps disponible pour quelques loisirs que ce soit, le nombre d’heures de travail personnel dépassant largement le nombre d’heures de cours déjà des plus conséquents. J’en profite pour te féliciter Laura pour ta persévérance au fil du temps, il y en a bien d’autres qui auraient abandonné devant une telle difficulté et un tel investissement (je ne parlerai pas de l’investissement financier que cela représente aussi, ceux qui ont fait de longues études sans aucune aide extérieure comprendront de quoi je parle, les frais de scolarités dépassant les 6000 € à l’année !!!).

PC010123 Nous devions nous retrouver aujourd’hui, mais cela était sans compter sur les chutes de neiges précoces, les plaques de glace persistantes et nous obligeant à rester prudemment à la maison, les services de voiries ayant décidé de faire des économies. J’aime autant vous dire qu’ils n’ont pas du apprécier le ton que j’ai employé hier pour m’adresser aux services municipaux hier matin, furieuse non seulement d’être coincée à la maison, après une tentative qui a failli virer à la catastrophe, ma voiture se retrouvant à l’état de savonnette à la dérive sur une plaque de glace, mais également d’apprendre que rien ne serait fait de tout le weekend ! N’ayant pas d’autres solutions, la mort dans l’âme et la colère au bord des lèvres,

Enfin bref, passons avant que la moutarde ne me remonte au nez…

 

 

 

Notre prochaine rencontre ne se déroulera donc pas avant le milieu du mois de janvier, Roman travaillant dans un commerce, tous ses dimanches seront travaillés en raison des fêtes de fin d’années qui elles mêmes sont fixées cette année sur ces jours si précieux pour nous (je parle des dimanches bien sur). Le premier dimanche de libre sera consacré à Zamour qui rentre à l’hôpital pour son opération de l’épaule (voir billet précédent), et enfin il nous restera celui du milieu du mois pour nous retrouver. Je n’ose penser que nous aurons changé d’année entre temps, cela me paraitrait  encore plus loin.

Quoi qu’il en soit, comme vous vous en doutez surement, je ne vais pas rester les bras croisés, Roman m’a fourni un monceau d’informations relatives à la réalisation qu’il me faut ingurgiter et mettre en application. Après avoir décortiqué et adapté le roman que certains d’entre vous connaissent, « Le Destin Secret de Sarah », il faut à présent procéder à ce qui s’appelle le découpage technique… je vous donne un exemple afin que vous compreniez de quoi il retourne. Voici une scène telle qu’elle se présente dans le scénario :

 

104. INTERIEUR. CELLULE DE SARAH. NUIT

 

La serrure claque et la porte s’ouvre devant GAULTHIER et le PERE ANDRE. Allongée sur le sol, SARAH est inconsciente, le visage tuméfié, le corps meurtri et ensanglanté. GAULTHIER se précipite et la prend dans ses bras, repoussant le PERE ANDRE avec violence.

 

GAULTHIER

Vous ! Ne la touchez pas ! Ne la regardez pas !  Tout ceci est de votre faute ! 

 

Le PERE ANDRE tombe à genoux et pleure sans retenue. En grimaçant de douleur, SARAH ouvre les yeux, tend la main vers le PERE ANDRE et tente de se redresser.

 

SARAH

Ne pleurez pas Père André, la colère aveugle mon époux. Nous savons tous qui est responsable de cela…

 

SARAH perd conscience sous les regards inquiets de GAULTHIER et du PERE ANDRE.

 

Et voilà ce que donne la même scène découpée en plans, chacun d’entre eux représentant une action, chacun désignant un changement d’image :

 

104. INTERIEUR. CELLULE SARAH. NUIT

104.1

La serrure claque et la porte s’ouvre devant GAULTHIER et le PERE ANDRE.

Temps : XX secondes

 

104.2

Allongée sur le sol, SARAH est inconsciente, le visage tuméfié, le corps meurtri et ensanglanté.

Temps : XX secondes

 

104.3

GAULTHIER se précipite et prend SARAH dans ses bras, repoussant le PERE ANDRE avec violence.

 

 

 

Le PERE ANDRE tombe à genoux et pleure sans retenue.

Temps : XX secondes

 

 

 

GAULTHIER

Vous ! Ne la touchez pas ! Ne la regardez pas ! Tout ceci est de votre faute !

104.4

En grimaçant de douleur, SARAH ouvre les yeux, tend la main vers le PERE ANDRE et tente de se redresser.

 

 

 

Temps : XX secondes

 

 

SARAH

Ne pleurez pas PERE ANDRE, la colère aveugle mon époux… nous savons tous qui est responsable de tout cela…

104.5

SARAH perd conscience sous les regards inquiets de GAULTHIER et du PERE ANDRE.

Temps : XX secondes

 

 

Et cette mise en page, déjà des plus fastidieuses, n’est que le début du travail qui va s’étaler sur plusieurs mois, il reste encore à insérer les indications de cadrage, de mouvement de caméra, les éclairages et les différents sons, musiques d’ambiances et autres subtilités des plus importantes pour donner à nos images ce que nous voulons faire apparaître.

Il reste également à identifier tous les éléments de décors, costumes qui apparaitront au fur et à mesure, et qui devront être modélisés soit d’après des modèles existants soit d’après des modèles que nous créerons de toutes pièces au gré de nos envies ou coups de cœur.

 

Voili voilà, vous savez maintenant à quoi seront occupés la majorité des mes temps libres, en alternance avec la confection des tenues de mariés pour lesquelles je me suis engagée et dont je vous livrerai les photos plus tard, bien plus tard, le futur marié ne devant pas voir la tenue de sa future épouse (et là je ris parce que je le vois en train de me tirer la langue s’il lit ces lignes ^^).

 

Quoi qu’il en soit, sachant que certains, certaines suivent toujours nos projets et mes petits riens de tous les jours de manière assidue, je vous donnerai des nouvelles régulièrement, autant que possible, mais ne me tenez pas rigueur si je reste plusieurs semaines sans me manifester, comme vous l’aurez sans doute compris, c’est que je serai très certainement très très occupée…

Publié dans Sarah - le Film

Commenter cet article