Fille de Lune

Publié le par nathasarah

Au hasard des bêtises de Kyra qui se fait un plaisir évident à déménager, vider, ravager tout ce qui se trouve sur mon bureau depuis que j'ai enlevé un élément décoratif qui lui manque visiblement, un cahier contenant des petits feuillets a refait surface, ou plutôt devrais-je dire s'est retrouvé étalé sur le sol.
Merci quand même à toi petit bout de chat espiègle de m'avoir fait redécouvrir un poème écrit il y a maintenant quatre ans, inspiré par mon personnage du moment, ma très chère Sarah (qui n'a toujours pas fini de me "hanter" et revient me visiter quelque fois).
Avec une grande tendresse pour cette jeune femme dont j'aurai aimé avoir la force, je vous livre ces quelques lignes tout en précisant que la fin du poème ne doit pas être pris au pied de la lettre, certains le trouveront tristes alors que pour moi il est porteur d'espoir... à chacun, chacune de l'apprécier (ou pas) avec sa propre sensibilité.

photomaniak-com.jpg

 

 

Sous la lune, j’ai dansé

Dans la brume, j’ai chanté

A chaque goutte de rosée,

Je me suis désaltérée.

Ils ont crié sorcière !

S’ils savaient combien

J’étais fière

D’entendre ce nom qui est le mien.

J’ai reçu l’Amour

De l’astre du jour,

J’ai vécu ma vie

Sous l’astre de la nuit.

Eclairée de lune,

J’ai écouté le chant des runes

Que j’ai tracées

De terre et de sang mêlés.

Mon destin m’est apparu,

Dans les astres je l’ai lu,

Même si j’en ai pleuré,

Je l’ai accepté.

Face à ce que les hommes veulent me faire souffrir,

J’éclate de rire,

Ils ne savent pas

Que ma vie ne leur appartient pas.

Ils m’ont capturée et torturée

Au nom des hommes ils m’ont jugée,

Au nom de leur croyance ils m’ont sacrifiée,

Ignorant qu’ainsi ils m’avaient libérée.

Je suis Fille de Lune,

Protégée par la brume,

Riant sous le firmament,

Vivante pour la nuit des Temps.

Mon esprit a rejoint l’Infiniment Grand,

Je ne crains plus les marques du Temps,

Mon nom résonne dans les mémoires,

Puisse-t-il vous rendre l’Espoir…

 

@NSD, le 3 janvier 2006

 

Publié dans Les Sorcières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

siréna 13/01/2010 20:32


il est loin d'être triste... il est porteur despoir, je le trouve magnifique, la première fois que je l'ai lu j'en ai eu des frissons!
Comme dis noko, nous avons tous une part de Sarah en nous... (d'ailleur j'ai commencer a le lire et je me sens transporté auprès de cette jeune fille si forte et si fragile en même temps...)
Merci nathalie, pour ce partage!


Salem 13/01/2010 11:25


Je trouve ce poème magnifique, il me rappelle un de ceux que j'ai écrits étant plus jeune. Il donne la même force à ceux qui le lise. Je suis contente de t'avoir lu.


Noko-Plume 13/01/2010 10:03


Il est magnifique Nathalie. Il m'as fait palpiter le coeur tellement il est beau et évident. Je crois que nous portons toutes une Sarah en nous. "Sarah" ce prénom que j'ai toujours rever de donner
un jours à la fille que j'aurai .... avec toi "Sarah" devient une fleur fragile et forte à la fois.