Les Héritières de la Légende

Publié le par nathasarah

A l heure où j’écris ce post, certains sont déjà au courant de la parution du volume 2 de la destinée de mon héroïne fétiche, Sarah, sous le titre de « LES HERITIERES DE LA LEGENDE ».

Après plusieurs colères et déceptions dues aux tentatives d’escroquerie menées par des soi-disantes maisons d’éditions, qui vous annoncent que votre manuscrit est exceptionnel et veulent vous publier pour la bagatelle de 3400 € (oui, vous avez bien lu !) et qui, une fois informés que vous n’avez pas les moyens, ne trouvent plus votre talent si extraordinaire que ça, il m’a fallu me résoudre à admettre que le deuxième volume de mes écrits resteraient à l’état de projet.

Bien entendu, un peu têtue sur les bords (au milieu aussi je l’avoue), je me renseignais pour connaître les formalités à remplir pour publier à compte d’auteur, ainsi que le coût que cela engendrerait. Après tout, j’avais enfin réussi à toucher mes droits d’auteurs sur mon premier roman, même s’ils restaient modestes, il n’y avait pas de raison que je n’en use pas pour la suite de mes aventures d’écrivain.

Le devis arriva, les calculs savants suivirent, appelant plus à la raison qu’à la passion…

C’est là qu’intervint Celle qui se reconnaîtra en lisant ces lignes, envoyée par le Destin ou Qui vous voudrez, usant de son affection et de son sens de la persuasion pour me convaincre de la laisser m’aider à financer ce projet un peu fou.

Il fallut alors se pencher sur les mises en pages, couvertures, composées et mises au point par ma Bonne Fée une fois de plus, et ne pas se laisser envahir par le stress grandissant au fur et à mesure que la date de livraison à la maison arrivait, ce qui ne fut pas des plus simples, surtout lorsqu’il fallut faire face aux services de livraisons et à leurs multiples sous-traitants (5 sociétés différentes pour faire le trajet de Bordeaux à la limite du Dauphiné où je réside).

Enfin le jour tant attendu arriva, régime café-clopes dès le lever après une très courte nuit (je sais, ce n’est pas bien), et le klaxon libératoire retentit…

Après avoir salué le charmant monsieur qui riait de me voir trépigner, je me livrais à l’examen des cartons contenant mes précieux exemplaires et là, comble de l’horreur ! le titre du roman inscrit sur les étiquettes n’étaient pas le bon… j’avoue que j’ai senti le sol se dérober sous moi, mais mon entêtement légendaire m’a aidé à tenir le coup et j’ai tout de même pensé à ouvrir les cartons avant de renvoyer la livraison à son expéditeur. Et là , ouffff !!!!!! grand soulagement, suivi d’un grand bonheur, mon deuxième roman était vraiment là, un bon pavé de 450 pages, qui représentait beaucoup pour moi.

En voici la couverture :

 

Publié dans Sarah - le Livre

Commenter cet article

Noko 21/02/2010 16:34


J'ai terminer le livre aujourd'hui et je ressens deja de la nostalgie. Merci pour cette belle lecture!


Luna 28/07/2009 15:56

J'ai vécu des moments fantastiques en lisant le 2ème volume. Tu as beaucoup de talent et je souhaite sincèrement que beaucoup de personnes puissent le découvrir et le reconnaître.
J'ai parlé de ton livre à mon entourage. J'essaie de faire le plus de pub possible. J'espère que cela portera quelques fruits.

Kat-NightWind 27/07/2009 20:33

Il ne reste plus qu'à faire une pub éhontée pour vendre tout ça (pour une fois, ce sera une bonne pub !)