Eh oui, comme le temps passe vite...

Publié le par nathasarah

Eh oui comme le temps passe vite…

Tout d’abord je présente mes excuses à mes visiteurs réguliers qui ont sans doute été peinés de n’avoir plus de nouveautés à lire depuis ces derniers mois.

Sans vouloir apitoyer qui que ce soit, des soucis professionnels et de santé ont été les responsables majeurs de cette longue absence à laquelle je promets de tenter de remédier, d’autant que j’ai beaucoup de nouvelles à vous faire partager, toutes plus réjouissantes les unes que les autres.

Tout d’abord, puisque c’est le premier résultat visible par tout le monde actuellement, la parution du deuxième volume des aventures de mon héroïne Sarah.

Je tiens à profiter de cette occasion pour remercier mon amie, ma sœur, ma soeurcière, qui a su me pousser et me convaincre de me lancer dans cette aventure qu’est l’auto publication. C’est également elle qui a réalisé la couverture si particulière et magique de ce deuxième volume dont je parlais depuis si longtemps, sotte que j’étais à attendre le bon vouloir d’un éditeur qui n’a visiblement pas apprécié que j’ose réclamer mes droits d’auteurs (je vous ferai grâce des calculs déprimants auxquels je me suis livrée).

Enfin laissons là ce triste personnage (qui à mon avis n’a pas du apprécier le courrier recommandé du jour), pour nous concentrer sur le fait de faire une autoédition, non pour en tirer les lauriers mais pour bien spécifier à tout le monde que cette méthode est accessible à toutes celles et ceux qui rêvent de publier leurs écrits, le tout étant d’avoir quand même il faut le reconnaître un petit pécule pour peu que l’on soit raisonnable. Je préciserai dans un premier temps que les formalités obligatoires sont toutes gratuites et pour ceux que cela intéresserait, je me ferai une joie de vous indiquer les différentes étapes à suivre, il n’y a pas de raisons que je sois la seule à connaître cette joie très particulière.

Pour celle et ceux qui seraient intéressés par l’acquisition du volume de ce second volume, n’ayant pas de distribution en magasin (le seul inconvénient de l’autoédition), je vous invite à vous rendre sur l’Atelier de Nightwind (merveilleux site d’art païen qui vaut vraiment le détour) qui est mon intermédiaire pour les ventes sur le net, ou à me joindre par le biais du livre d’or en me laissant vos coordonnées.

link vers la boutique de Nightwind

Les articles suivants vous raconteront les différents aléas vécus ces derniers mois, avec quelques surprises à la clé...

Publié dans Sarah - le Livre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article