2010-2011: simple passage, rien ne change

Publié le par nathasarah

voeux-2011.png

Tout d’abord, à celles et ceux qui viennent me rendre visite régulièrement, ainsi qu’aux nouveaux venus, je souhaite tout le meilleur possible pour cette nouvelle année qui a commencé depuis quelques jours.


Fort heureusement, malgré la véritable entrée dans la saison hivernale, le froid est compensé par les minutes de clarté gagnées jour après jour sur l’obscurité, pourtant nécessaire bien que difficile à supporter (de plus en plus au fil du temps en ce qui me concerne). Au moins cela réconforte un minimum car de 2010 à 2011, il n’y aura pas de changements majeurs, la vie continue avec son lot de surprises plus ou moins appréciables (je n’ai pas eu envie de faire le listing des biens et moins biens, pas en état moralement de me retourner les méninges ni de repenser aux différentes blessures qui ont su cicatriser doucement au fil du temps, peut être y reviendrais-je plus tard afin de partager des expériences qui pourraient aider quelques uns de mes lecteurs).


Comme tout un chacun, bien que je n’y trouve plus d’intérêts pour de multiples raisons, nous avons passé un noël en famille, appréciant sincèrement d’être les uns avec les autres, même s’il ne nous aura pas fallu attendre cette occasion pour nous réunir : voilà l’un des aspects actuels qui me font appréhender les fêtes de fin d’année. Qui a dit qu’il fallait attendre spécialement cette date sur le calendrier pour se réunir ou se faire plaisir ? pas moi en tout cas ! de tout coté, ce n’est que débauche de dépenses exagérées alors qu’il faut bien le reconnaitre, un grand nombre de personnes manquent ne serait-ce que du minimum… je l’avoue, je n’ai pas le courage de m’élever contre cet état de fait et de planter là ceux qui attendent de moi d’être présente pour aller apporter mon aide, mon soutien, ne serait-ce qu’un sourire, à ceux que cela réconforterait…


pa500.jpgBref, passons, je pense que nous sommes un certain nombre à penser ainsi tout en se satisfaisant d’une certaine lâcheté, je sais le mot peut paraitre fort mais il s’agit finalement bien de cela, qu’on le veuille ou non.
Le meilleur moment de ce noël aura été le moment de la découverte par Zadosicien de son cadeau : certes il savait qu’il aurait un nouveau synthé puisqu’il nous l’avait demandé, en précisant le modèle souhaité, mais la surprise était qu’il s’agissait d’un modèle bien au dessus de ce qu’il attendait puisque grâce à la générosité de ses grands-parents nous avons pu lui offrir un instrument professionnel qui résonne désormais quasi en permanence dans toute la maison. Nous aurions souhaité avoir quelques photos de cet instant magique mais il s’est réfugié sous le drap qui avait servi à cacher la surprise jusqu’au dernier moment, pour dissimuler les larmes d’émotion qu’il a vite chassées pour afficher un sourire radieux qui ne l’a pas laché de la journée… et des jours suivants.


colere.jpgSur un autre plan, j’ai du faire fi de la colère qui avait été la mienne sur le plan professionnel : il m’avait été promis un cdd après plus de trois mois d’intérim (au lieu des trois semaines annoncées au départ), et voilà qu’un nouveau contrat d’intérim est à l’ordre du jour. J’avoue que la déception qui a été la mienne m’a ensuite mise en colère car j’ai vraiment eu le sentiment d’avoir été prise pour une imbécile. Certains diront qu’un emploi en intérim est toujours mieux que rien, ce que je confirme, mais le temps passant et l’âge avançant, je reconnais avoir envie d’un peu de stabilité, de pouvoir me « poser » quelques temps, même si je sais que ce n’est toujours pas définitivement (honnêtement, je ne suis pas sure d’y réussir un jour, encore qu’il faudra bien que je m’y résolve, miss Karkass ayant décidé de continuer à faire des siennes, me rappelant à l’ordre régulièrement). J’avoue que j’en ai perdu le sourire pour quelques temps encore et que je n’ai pas l’intention de donner plus qu’il ne faut pour mériter le salaire de misère qui est le mien (le pire en plus de quinze ans de carrière), d’autant plus qu’il m’a été refusé un aménagement d’horaires pour aller voir Zamour pendant son hospitalisation (je tairais les noms et les mots très vilains qui me sont venus à ce moment là)…


Dans une semaine, Zamour sera en voie de rétablissement, l’intervention ultra moderne devant se dérouler lundi prochain, le tout avec un peu d’appréhension il faut bien l’avouer…
Heureusement, malgré les apparences, je garde un esprit plutôt positif, contrairement à ce qu’en pensent certains qui ne me connaissent pas et ne me connaitront jamais, je reste positive et je sais que le mieux nous attend, dès les prochaines semaines…

 

27780_119959571361000_100000408740874_210624_7474975_n.jpg

Publié dans Vie de tous les jours

Commenter cet article

Nokomis 04/01/2011 07:39


Je te souhaites avant toute chose une très bonne année Nathalie avec de la santé bien sur! =)
J'espère que ton amoureux va bien se rétablir et que pour ton travail il va bientôt se transformer en CDI, je sais ce que sais de galérer même à mon age je m'arrache les cheveux pour trouver
quelque chose.
Il faut garder cette bonne energie que tu nous partage.

Bisous et prends soin de toi.
Noko


liliane 03/01/2011 23:43


je te souhaite à toi aussi une belle et heureuse année, qu'elle soit douce !! je n'ai pas le plaisir de te connaitre de visu, mais à te lire, je sais que tu es une battante et que tu as plein de
force et de courage pour toi et les tiens ! c'est dans les épreuves qu'on puise la force pour avancer !! comme tu dis dans les semaines à venir le mieux sera présent ! bises


Ko'chka 03/01/2011 21:46


Une heureuse année à toi aussi :)
Je te souhaite plein de force pour les jours à venir (qui si j'ai bien compris ne seront pas très simples).
Gros bisous